Tout savoir sur le chlore pour piscine !

Économique, facile à utiliser et très efficace, le chlore est le produit d’entretien le plus courant pour traiter l’eau des piscines. Il peut néanmoins présenter des désavantages lorsqu’il est mal dosé. Pour les particuliers qui ne souhaitent pas prendre de risques, il existe des solutions alternatives au chlore de piscine. Voici un tour d’horizon pour vous aider à y voir plus clair.

chlore piscine

Le chlore de piscine est-il dangereux ?

Avant de répondre à cette question, il faut bien comprendre le fonctionnement du chlore. En contact avec les matières organiques (sueur, urine, etc.), le chlore actif réagit et produit de la chloramine. C’est celle-ci qui est responsable de l’odeur caractéristique de chlore et de la majorité de ses effets nocifs. Peau qui tire, démangeaisons, yeux irrités, cheveux secs et cassants… Ces désagréments sont courants, mais si les symptômes se répètent à chaque exposition, une allergie au chlore est peut-être en cause. Attention particulièrement aux enfants en bas âge. Par ailleurs, des études récentes révèlent la toxicité du chlore sur le long terme. Il pourrait favoriser le développement d’allergies et de certaines maladies pulmonaires.
Découvrez notre dossier complet sur les dangers du chlore de piscine.

Comment mesurer le chlore de piscine ?

Comme nous l’avons vu, la toxicité du chlore de piscine est majoritairement due à la présence de chloramine dans l’eau. Celle-ci ne doit pas dépasser 0.6 mg/L de chlore total. Par ailleurs, le chlore actif doit être compris entre 0.4 et 2 mg/L, selon la présence ou non de stabilisant.

Si vous avez décidé d’opter pour un traitement au chlore, faites donc attention aux dosages. Pour mesurer le taux de chlore dans votre piscine, vous pouvez utiliser différents outils de mesure : bandelettes, liquides réactifs, testeurs électroniques ou pastilles DPD. Dans tous les cas, une eau trop irritante et odorante ou la présence d’algues doit alerter sur le taux de chlore de piscine.

Chlore ou brome : lequel choisir ?

Très utilisé outre-atlantique, le brome est encore peu connu en Europe. Pourtant, il présente la même efficacité que le chlore : désinfectant et algicide, il permet d’assainir efficacement votre piscine. Ses avantages sont nombreux. Contrairement au chlore, il reste toujours doux et inodore. Il ne nécessite pas de stabilisant, car il est beaucoup moins sensible aux UV. Pour finir, le brome ne dépend pas du pH et de la température, contrairement à son concurrent.

Que d’avantages, n’est-ce pas ? En effet, le brome a beaucoup pour plaire, mais il a un inconvénient de taille : son prix ! Presque deux fois plus cher que le chlore de piscine, il nécessite en plus l’installation d’un brominateur pour être injecté en continu.

Dans le cas où le choix est impossible pour vous, et que vous souhaitez combiner les avantages de ces deux désinfectants, découvrez s’il est possible de mélanger le brome et le chlore.

Voici pour vous, un récapitulatif des avantages et inconvénients du chlore :

Avantages Inconvénients
Très efficace contre les bactéries, les algues ou
encore les champignons
Irritant pour la peau, les yeux
Facile d’utilisation L’odeur que le chlore dégage
Prix accessible Dérègle le pH de votre piscine qui devra être
contrôlé régulièrement
Disponible dans tous les magasins

Autres traitements sans chlore pour sa piscine

Outre le chlore et le brome, il existe de nombreuses alternatives pour l’entretien de votre piscine. Le traitement au sel, de plus en plus utilisé, a une action non-agressive et non-irritante. Il est facile à utiliser et économique. En revanche, il nécessite un investissement de départ important puisque vous devrez vous doter d’un électrolyseur si vous choisissez cette option.

Si votre critère principal est la non-toxicité du produit, pour vous ou pour l’environnement, pensez à l’oxygène actif. Écologique et sain, il est également le plus efficace pour un traitement choc. Il est en revanche sensible aux variations de température et de pH. Onéreux, il est de plus adapté aux bassins de moins de 40 m3. Autrement, vous devrez l’utiliser en complément d’un autre produit.

Autre champion du traitement écologique, le procédé UV offre un assainissement complet et complètement automatique. Vous n’aurez plus rien à faire une fois le matériel installé ! Cependant, comptez un investissement important.

Il existe encore d’autres procédés qui offrent une alternative au chlore de piscine : PHMB, ozone, électrolyse cuivre-argent, etc. Chacun a ses avantages, mais ces techniques sont peu courantes et donc plus difficiles à mettre en oeuvre.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main. À vous de choisir le traitement qui convient le mieux à votre piscine !

Faire appel à un professionnel

Confier l’entretien de votre piscine à un professionnel a un coût estimé 1 800 € par an. Un investissement que vous pouvez facilement financer en louant votre bassin. Les propriétaires qui louent leur piscine avec Swimmy.fr gagnent jusqu’à 5 800 € par saison.


Show CommentsClose Comments

Leave a comment