Traitement d’une piscine au chlore choc : mode d’emploi

Vous avez pour habitude d’entretenir votre piscine régulièrement, mais malgré tous vos efforts vous ne parvenez pas à assainir votre eau ? Dans ce cas, pourquoi ne pas recourir à un traitement au chlore choc ? Bien que très efficace, celui-ci doit demeurer curatif et exceptionnel. Utilisé en dernier recours il pourra parfois vous éviter une vidange complète de votre bassin. Si c’est votre cas, dans cet article vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin afin de choquer votre piscine.

Traitement chlore choc

Traitement au chlore choc : dans quels cas ?

Lors de la première mise en eau ou suite à une vidange

Lorsque vous remplissez votre piscine pour la première fois un traitement chlore choc vous permettra d’assurer une eau de bonne qualité dès le départ et donc de faciliter son entretien sur la durée.

Lors de la mise en hivernage

Si vous prévoyez de mettre votre piscine en hivernage et de ne pas vous en servir pendant plusieurs mois, la réalisation d’un traitement au chlore choc limitera la prolifération des impuretés pendant l’hiver et facilitera la remise en route au retour de la saison estivale

hivernage piscine

Si la qualité de l’eau s’est dégradée

Au-cours de sa “vie” l’eau de votre piscine subit des cycles répétés de variations de pH, de taux de chlore et de fréquentation. Au bout d’un certain temps, il se peut qu’elle nécessite un entretien plus régulier et des dosages de chlore plus conséquents. Un traitement au chlore choc permettra alors de rattraper une eau qui a tendance à devenir verte ou à se troubler plus facilement.

Le saviez-vous ?

Les chimistes parlent de l’âge de l’eau. Ils disent qu’une eau vieillit lorsqu’elle subit des cycles de diminution/augmentation de pH, d’importantes variations de températures, des contaminations et des traitements. Ainsi même si vous parvenez à rattraper votre eau, au plus elle “avancera en âge” plus elle demandera un entretien régulier, jusqu’à ce qu’il faille vidanger votre bassin.

Lorsqu’il y a beaucoup de baigneurs

Une piscine très fréquentée implique une vigilance particulière quant à la qualité de l’eau. Surtout dans cette période trouble que nous traversons. La bonne nouvelle, c’est que le Covid est un virus fragile qui ne résiste pas au chlore. Sans en abuser, un traitement au chlore choc vous permettra alors de garder une eau claire et limpide, même en cas de fréquentation importante.

Lors de conditions climatiques extrêmes

Qu’il s’agisse d’une canicule, d’un orage ou de fortes rafales de vent, les conditions climatiques influent sur la qualité de votre eau de baignade. Les fortes chaleurs contribuent au développement d’algues et coïncident souvent avec une fréquence de baignade plus élevée. De la même façon, le vent et les orages amènent des polluants extérieurs qui peuvent contribuer à troubler votre eau.

Quand éviter le traitement au chlore choc ?

Avant de choquer votre eau, vient le temps de choisir le produit que vous allez utiliser. Ce choix dépendra du type d’entretien que vous avez l’habitude d’effectuer. En toute logique si vous avez une piscine au brome, choisissez un traitement brome choc alors que si vous avez l’habitude d’utiliser du chlore, choisissez le chlore choc.

En adoptant un produit adapté à l’entretien de votre eau de baignade vous vous assurez qu’il respectera le cycle et l’équilibre de votre eau mais aussi que celui-ci ne détériorera pas vos équipements tels que les filtres, skimmers etc…

Les étapes pour traiter sa piscine au chlore choc

Voici la marche à suivre pour traiter votre piscine au chlore choc :

  1. Frottez le fond et les parois de votre bassin et nettoyez votre filtre
  2. Afin d’éviter que le traitement les détériore, sortez les accessoires de l’eau même ceux dédiés à l’entretien
  3. Afin que le traitement soit efficace, le pH doit se trouver entre 7,2 et 7,4. Prenez donc soin de l’ajuster avant de commencer le traitement.
  4. Lancez la filtration
  5. Déterminez le dosage : en temps normal (hors choc) le taux de chlore actif doit être compris entre 0,4 et 1,4 mg par litre, soit un maximum de 1,4 g de chlore par m3. Pour le chlore choc on recommande 1 pastille de 20gr / m3 d’eau.
  6. Diluez le chlore choc dans un seau et versez le directement dans le bassin

Afin d’éviter de décolorer ou de fragiliser votre liner, évitez tout contact du chlore avec celui-ci. Bien qu’il soit possible de le mettre dans le skimmer pour certaines formes de chlore choc, le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises est de diluer le produit dans un seau puis de le verser directement dans le bassin.

Comme son nom le suggère, le chlore choc est un produit très puissant. Il est donc déconseillé de se baigner pendant le traitement au risque de provoquer des brûlures ou des affections de la peau. En particulier chez les plus jeunes et les plus fragiles il vaut mieux éviter toute baignade dans les 48 heures qui suivent un traitement au chlore choc.

Durée du traitement choc

Une fois que vous avez effectué votre traitement au chlore choc, laissez tourner la filtration en marche forcée pendant 12 heures. Le fait de choquer votre piscine va élever le niveau de chlore de façon temporaire. Comme le chlore est un produit basique, un traitement au chlore choc aura tendance à faire augmenter votre pH. Suite à une chloration choc, vérifiez votre pH plus fréquemment afin de vous assurer qu’il n’est pas trop haut. Nous avons publié une page dédiée à la diminution d’un taux de pH trop élevé. Si vous êtes satisfait.e de la qualité de votre eau, nettoyez à nouveau votre bassin et repassez la filtration en mode normal.

Il se peut que votre piscine soit d’apparence laiteuse après le traitement, ce peut être dû à des résidus d’algues qui restent en suspension dans l’eau. C’est parfois le cas suite à un traitement anti-algues ou chlore choc. Dans ce cas, un floculant, permettra d’agglutiner les résidus d’algues mortes et de mieux les éliminer soit avec une épuisette soit avec un robot.

Et si malgré tous ces conseils et recommandations vous ne parvenez pas à retrouver une eau de baignade claire et limpide, vous pouvez soit envisager une vidange complète de votre bassin ou de confier son entretien à un professionnel qui saura rendre un aspect clair et limpide à votre eau de baignade.


Faire appel à un professionnel

Confier l’entretien de votre piscine à un professionnel a un coût estimé 1 800 € par an. Un investissement que vous pouvez facilement financer en louant votre bassin. Les propriétaires qui louent leur piscine avec Swimmy.fr gagnent jusqu’à 5 800 € par saison.