Entretenir sa piscine

Chlore Piscine : Le Guide Complet pour tout savoir sur le traitement au chlore de votre piscine !

Vous voulez en savoir plus sur le chlore de votre piscine ? Vous vous demandez s’il est dangereux pour la santé ? Pourquoi votre piscine est-elle toujours verte après un traitement chlore choc ? Quel type de chlore devriez-vous utiliser pour votre nouvelle piscine ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le chlore de votre piscine grâce à notre guide.

Pastille de chlore piscine

La plupart d’entre nous sommes habitués à l’idée qu’une piscine ait besoin de chlore. Nous savons qu’il sert à entretenir une eau propre, mais qu’il possède aussi plusieurs inconvénients : il dégage une odeur désagréable, il irrite la peau, pique les yeux et les rend rouges…Eh bien que se passerait-il si nous vous disions qu’aucun de ces soucis n’est réellement dû à un excès de chlore dans votre piscine ? Mieux encore saviez-vous que le chlore de piscine était fabriqué à partir du même sel que celui que nous utilisons à notre table ? Ce qui signifie que si vous avez une piscine salée, elle est en réalité traitée…au chlore !

  • Présentation du chlore
    • Pourquoi faut-il ajouter du chlore dans une piscine ?
    • Comment le chlore agit-il ?
    •  Le chlore de piscine est-il dangereux ?
  • Choisir le chlore de sa piscine
    • Les différentes formes de chlore
      • Le chlore en tablette
      • Le chlore en poudre
      • Le chlore liquide
    • Les différents types de chlore
      • Le chlore stabilisé
      • Le chlore non-stabilisé
  • Dosage et mesure 
    • Comment mesurer le taux de chlore de ma piscine ?
    • Quel dosage de chlore dois-je mettre dans ma piscine ?
    • Comment ajouter du chlore dans ma piscine ?
      • Avec un distributeur de flottant
      • Dans le skimmer
      • Avec un distributeur automatique de chlore
  • Qu’est-ce qu’un traitement au chlore choc ?
  • FAQ

Présentation du chlore 

Le chlore est un élément chimique naturel présent en abondance dans la nature, notamment sous la forme de chlorure de sodium…plutôt connu sous le nom de sel de table. Le chlore que vous utilisez pour votre piscine est obtenu lors d’un processus appelé électrolyse. Le processus d’électrolyse consiste à faire passer un courant électrique à travers une solution de saumure (qui est ni plus ni moins que de l’eau chargée en sel), on obtient alors de l’hypochlorite de sodium, un puissant désinfectant. Par la suite, l’hypochlorite de sodium peut être dilué, pour faire de l’eau de javel, mélangé à du calcium, pour faire des pastilles, etc.

Pourquoi faut-il ajouter du chlore dans une piscine ? 

Les piscines ont besoin de chlore pour maintenir une eau de baignade propre et saine. Il empêche la croissance des algues qui pourraient rendre votre piscine trouble  et neutralise les virus et les bactéries , tels que la salmonella et l’E. coli.

S’il est aujourd’hui si populaire, c’est autant pour sa facilité d’utilisation que pour son efficacité. En effet, les autorités sanitaires considèrent le chlore comme la meilleure forme de protection contre les germes présents dans l’eau, et aucune alternative n’est considérée comme aussi sûre et efficace. C’est la raison pour laquelle le chlore que vous retrouvez dans votre piscine est le même que celui utilisé pour rendre votre eau potable ! Les recommandations sont d’ailleurs similaires : 

  • L’eau potable doit être maintenue à 0,1 mg/l de chlore actif.
  • L’eau d’une piscine doit être maintenue entre 0,1 mg/l et 0,3 mg/l de chlore actif.

Mais que cela ne vous encourage pas à boire l’eau de votre piscine à grandes gorgées ; )

Comment le chlore agit-il ? 

Lorsque le chlore entre en contact avec l’eau, des ions hypochlorites et de l’acide hypochloreux se forment (c’est le même acide que l’on retrouve dans notre estomac). Une fois formé, l’acide hypochloreux et les ions hypochlorites se rassemblent pour former ce que l’on appelle du chlore libre.

Le chlore libre est donc le fruit de la réaction chimique entre le chlore et l’eau. C’est cette réaction chimique qui est à la base du traitement de l’eau d’une piscine. Mais attention, l’efficacité de cette réaction chimique varie en fonction de la concentration en pH de la piscine.

En effet, lorsque le pH d’une piscine est situé au-dessus de 8, la production d’acide hypochloreux est atténuée. Au contraire, lorsque le pH est en-dessous de 6, c’est la production d’hypochlorites qui est moindre, et c’est la raison pour laquelle le pH idéal d’une piscine est d’environ 7,3. Les concentrations d’acide hypochloreux et d’ions hypochlorite sont alors ensemble à leur plus haut niveau !

Pour agir et tuer les agents pathogènes, le chlore (ou plus exactement le chlore libre) pénètre à l’intérieur de la membrane d’une bactérie ou d’un virus et échange ses atomes avec ceux des enzymes de la cellule.  Résultat : les liaisons chimiques sont brisées et le micro-organisme meurt. En réagissant avec les micro-organismes présents dans la piscine, le chlore libre devient du chlore composé, aussi appelé chloramine.

Le fonctionnement du chlore dans la piscine

Le chlore est-il dangereux ? 

Un excès de chlore dans une piscine peut conduire à l’irritation de la peau et des muqueuses des baigneurs, cependant, la quantité de chlore nécessaire au bon traitement d’une piscine ne présente, sauf allergie, aucun risque pour les nageurs.

Il est toutefois nécessaire de prendre des précautions lorsque vous manipulez du chlore pour traiter votre piscine : certains mélanges chimiques peuvent créer des gaz toxiques, voire exploser ! 

C’est notamment le cas si vous mélangez ensemble du chlore non-stabilisé avec du stabilisant ! Si le mélange ne présente aucun risque une fois dans l’eau, le danger est réel lors de la préparation (si vous utilisez le même seau pour les deux préparations par exemple).

Choisir le chlore de sa piscine

Si vous êtes propriétaire de piscine, vous vous êtes sans doute déjà demandé comment choisir le meilleur chlore pour votre piscine, et vous êtes très vite retrouvé perdu face à tous les choix disponibles en magasin : chlore en poudre, en tablette, sous forme liquide…

Les différentes formes de chlore

Il n’y a pas de réponse facile. Chaque solution présente des avantages et des inconvénients, et le choix du bon chlore pour votre piscine dépend avant tout de votre situation.

Le chlore en pastille

Le meilleur pour une utilisation quotidienne 

Le chlore en pastille est le plus facile et le plus pratique à utiliser dans une piscine privée. Il se présente sous la forme de galet solide (d’où le surnom de galet de chlore) et se dissout lentement au contact de l’eau. C’est cette diffusion lente qui le rend si utile pour un usage quotidien.

Mode d’emploi : 

Le chlore en pastille se place directement dans les skimmers ou dans un diffuseur flottant. Il convient à l’utilisation des piscines enterrées et des piscines hors-sol. Il est à la fois simple d’usage, très facile à stocker, son format en tablette le rend facile à doser et à transporter.

2. Le chlore en poudre 

Le meilleur pour les traitement chlore choc

Le chlore en poudre ou en granulé sert généralement au traitement choc de la piscine. On parle alors de chlore choc. Il se diffuse rapidement et est utile pour faire remonter drastiquement le niveau de chlore dans l’eau, en cas de déséquilibre ou d’invasion d’algues par exemple. Il convient à l’utilisation des piscines enterrées et des piscines hors-sol.

Mode d’emploi : 

Le chlore en poudre peut-être placé directement dans le bassin ou dans les skimmers de la piscine en fonction des marques, lisez attentivement la notice d’instruction des fabricants. Certains chlores chocs doivent aussi être dissous avant d’être ajoutés dans l’eau de la piscine. A nouveau, montrez-vous vigilant en respectant parfaitement les instructions des fabricants. 

3. Le chlore liquide 

Le meilleur si vous avez un régulateur de chlore

Le chlore liquide est le plus délicat à utiliser. C’est la raison pour laquelle il est généralement utilisé par les professionnels de la piscine, ou les propriétaires dotés d’une pompe doseuse ou d’un régulateur de chlore. Il convient uniquement aux piscines enterrées équipées d’un régulateur.

Mode d’emploi : 

Les bidons de chlore liquide font partie intégrante de votre système hydraulique.

Ce qu’il faut retenir : 

  • Pour l’entretien quotidien de votre piscine, le meilleur chlore est le chlore en pastille
  • Pour des traitements ponctuels, après une averse de pluie, lors de l’ouverture de votre piscine au printemps ou lors de la mise en hivernage, le meilleur chlore est le chlore choc en poudre.

Les différents types de chlore 

 Maintenant que nous en savons plus sur les différents aspects sous lesquels se présentent le chlore, il est l’heure de compliquer les choses en ajoutant deux nouvelles informations : la différence entre le chlore stabilisé et le chlore non-stabilisé.

1. Le chlore stabilisé, l’allié du chlore contre le soleil

Le chlore stabilisé est tout simplement du chlore auquel a été ajouté du…stabilisant. Le stabilisant (aussi appelé acide cyanurique) sert à protéger le chlore des rayons du soleil qui peuvent dissoudre le chlore. Il est donc utile pour permettre au chlore d’être efficace plus longtemps dans l’eau.

Malheureusement, si le chlore finit par disparaître, l’acide cyanurique, lui, s’accumule dans l’eau à chaque utilisation. Et il est presque impossible de s’en débarrasser. Pire encore, lorsque le taux de stabilisant est trop élevé dans une piscine, le chlore ne parvient plus à faire son travail de désinfectant, laissant votre piscine vulnérable à la prolifération bactérienne. La seule solution ? Légèrement vider la piscine pour en remplacer l’eau…et utiliser du chlore non stabilisé.

Les avantages du chlore stabilisé :

  • Résistant aux UV du soleil
  • Ne modifie pas le pH de l’eau
  • Ne dégage pas d’odeur

Les inconvénients du chlore stabilisé :

  • Le stabilisant se cumule dans l’eau, sans offrir d’autre solution que de devoir vider 1/3 de l’eau de votre piscine chaque année
  • Un trop haut niveau de stabilisant inhibe les effets désinfectants du chlore

La liste des chlores stabilisé :

  • Le dichlore : il se trouve sous la forme de poudre et contient entre 56% et 62% de chlore. Le dichlore tend à réduire le pH et l’alcalinité totale de la piscine.
  • Le trichlore : il se trouve sous la forme de poudre ou de tablette et contient 90% de chlore.

Le chlore non-stabilisé

Vous l’aurez compris, le chlore non-stabilisé est du chlore auquel il n’a été ajouté aucun stabilisant. Il est peu résistant au rayons UV du soleil et se détériore rapidement dans la piscine.

Les avantages du chlore non-stabilisé

  • Il ne charge pas votre piscine en stabilisant

Les désavantages du chlore non-stabilisé

  • Il disparaît après quelques jours !

La liste des chlores non-stabilisé :

  • L’hypochlorite de sodium : c’est la fameuse eau de javel. Elle contient entre 10% et 12% de chlore et était souvent utilisée dans les piscines publiques car elle pouvait être ajoutée en grand volume. Nous vous déconseillons toutefois d’utiliser de l’eau de javel classique pour votre piscine. 
  • L’hypochlorite de lithium : il se trouve sous la forme de poudre et contient environ 35% de chlore.
  • L’hypochlorite de calcium : il se trouve sous la forme de poudre ou de tablette et contient 60% de chlore. Les vapeurs dégagées par l’hypochlorite de calcium sont toxiques à respirer, et il n’est pas conseillé de l’utiliser dans les eaux de piscine calcaire, à cause du calcium qu’il contient.

Dosage et mesure

Mesurer le niveau de chlore de sa piscine

Avant d’ajouter du chlore dans le bassin d’une piscine, encore faut-il connaître la dose à ajouter, et donc…le volume de chlore déjà présent dans votre eau. La méthode la plus simple et la plus rapide pour mesurer le niveau de chlore d’une piscine est d’utiliser une bandelette de test. Pour cela, il vous suffit de plonger la bandelette directement dans l’eau pendant quelques secondes, puis de faire correspondre la couleur qui apparaît au tableau des résultats du niveau de chlore.

Attention cependant, tous les tests ne se valent pas ! 

Certains tests ne mesurent que le niveau de chlore total de votre piscine, d’autres ne mesurent que le taux de chlore libre, et enfin, certains mesurent le taux de chlore total et de chlore libre. Ces derniers sont les plus efficaces pour le bon entretien de votre piscine ! 

En effet, un bon niveau de chlore total peut signifier un haut niveau de chlore combiné…et un faible niveau de chlore libre ! Et ce n’est pas un bon signe…

Quel dosage de chlore mettre dans une piscine ?

  • Le taux de chlore libre (ou chlore actif) : entre 1 ppm et 3 ppm, soit 0,001 et 0,003 gramme par litre
  • Le taux de chlore combiné : inférieur à 0,5 ppm, soit moins de 0,005 gramme par litre

Les méthodes pour ajouter le chlore dans sa piscine 

1. Avec distributeur de chlore flottant

Un distributeur de chlore flottant est un petit récipient pour pastilles de chlore qui flotte à la surface de votre piscine, dissolvant et libérant lentement le chlore dans l’eau. C’est le moyen le moins cher et le plus simple d’ajouter du chlore à votre piscine, mais vous l’avez deviné, c’est aussi le moyen le moins efficace. Comme il flotte à la surface, l’absence de circulation signifie qu’il ne se disperse pas très bien et entraîne finalement un mauvais assainissement.

Ils ont également tendance à se coincer derrière les échelles ou les marches de la piscine, et le chlore libéré commence alors à s’accumuler dans une seule zone de la piscine. En fait, cette forte concentration près des bords peut blanchir les liners de votre piscine. Et comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas non plus l’idéal d’en avoir dans la piscine lorsque les gens l’utilisent.

2. Directement dans panier du skimmer de votre piscine

Votre système de filtration est conçu pour aspirer, nettoyer et faire circuler l’eau de votre piscine. Bien entendu, le skimmer fait partie intégrante de ce système, et il peut être utilisé pour ajouter du chlore à votre piscine. Il vous suffit d’ajouter le chlore à votre skimmer (de préférence sous forme de galet), et vous pouvez vous asseoir et le laisser faire son travail d’envoyer le chlore dissous à travers votre système de filtration, puis dans l’eau de votre bassin.

C’est plus efficace qu’un distributeur flottant et c’est une bien meilleure option dans l’ensemble, mais vous devrez retirer le chlore de votre skimmer lorsque votre pompe est arrêtée, sinon vous obtiendrez une forte concentration d’eau chlorée, qui peut être corrosive.

3. Avec un chlorinateur automatique

Un chlorinateur automatique se fixe à votre système de filtration et administre une quantité mesurée de chlore à votre piscine en permanence, en pilotage automatique. Il vous suffit de le remplir de chlore et l’appareil produira autant de chlore que vous le lui demandez par le biais d’un cadran. Cette configuration vous permettra également de pomper une grande quantité de chlore dans votre eau, ou simplement de la réguler dans le temps.

L’utilisation d’un chlorinateur automatique est la meilleure méthode si vous pouvez vous permettre d’investir l’argent nécessaire, mais vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’est aussi la plus chère des trois.

Qu’est-ce que le traitement choc ?

Le traitement choc, également appelé chloration choc, consiste à ajouter une importante quantité de chlore à dissolution rapide (le chlore choc) dans une piscine pour en augmenter rapidement le niveau de chlore libre. Il s’utilise ponctuellement lorsque : 

  • Des algues de piscine commencent à envahir votre piscine
  • Le niveau de chlore libre de votre piscine est à zéro
  • Le niveau de chlore combiné est au-dessus de 0,5 ppm

Si vous êtes arrivez jusqu’ici, vous vous demandez pourquoi le chlore, qui se transforme en chloramine, doit être éliminé par…encore plus de chlore ?!

La réponse est assez simple en réalité : le chlore participe à l’oxydation des chloramines. Lorsqu’un niveau de 10 de chlores pour 1 de chloramine est atteint dans une piscine, cette dernière…se transforme en gaz et s’évapore !

Et c’est la raison même pour laquelle on utilise du chlore choc plutôt que du chlore classique lors de ce genre de situation.

 FAQ DU CHLORE : 

  • Est-ce que le chlore fait monter le pH ?

Oui, le chlore peut faire augmenter le pH de votre piscine. Lorsqu’il réagit avec l’eau, le chlore, quelque soit sa forme, produit de l’acide hypochloreux, et les acides possèdent justement un pH supérieur à 7 ! Mais attention, toutes les chlores ne font pas monter le pH de la même façon : 

Le chlore liquide possède un pH d’environ 13, alors que le trichlore possède un pH seulement très légèrement supérieur à 7. 

  • J’ai l’impression de devoir ajouter plus de chlore depuis que ma piscine est chauffée, est-ce normal ?

Le chlore atteint le maximum de son efficacité dans une eau dont la température se situe entre 18° et 24°. Si vous avez une piscine chauffée, vous devez ajouter du stabilisant à votre eau, car le chlore non-stabilisé perd presque toute son efficacité au-dessus de 28°.