Analyser et traiter son eau

Que faire si le pH d’une piscine est trop bas ?

Le pH, ou potentiel Hydrogène, correspond à la mesure de l’acidité. Dans le cas des piscines, cette valeur est importante, car elle détermine en grande partie la qualité de l’eau. Une eau dont le pH est trop haut ou trop bas peut détériorer le matériel (surfaces du bassin, accessoires) et mettre en danger la santé des baigneurs. Il est par conséquent primordial de garder le pH à une valeur idéale. Or, différents facteurs peuvent déséquilibrer le pH, et celui-ci peut baisser, entraînant divers effets indésirables.

Mesure PH

Pourquoi le pH de ma piscine est trop bas ?

Grâce aux tests colorimétriques (bandelettes, comprimés, liquide réactif), vous constatez que le pH de votre piscine est trop bas ? Un pH trop bas se situe en dessous de 7, sur une échelle de 0 à 14 : dans ce cas, l’eau est dite acide. Or, le pH idéal pour l’eau de piscine se situe entre 7,2 et 7,4.

Il est important de savoir ce qui est la cause de la variation de pH. Plusieurs facteurs peuvent entraîner la baisse du pH de l’eau de votre bassin :

  • la nature de l’eau : dans certaines régions, l’eau est plus calcaire, ce qui peut créer un déséquilibre du pH dans votre bassin ;
  • les impuretés : les déchets organiques amenés dans votre piscine par le vent, la pluie ou les baigneurs peuvent modifier le pH et acidifier l’eau ;
  • les produits utilisés en traitement dans la piscine : certains produits peuvent faire varier le pH de l’eau.

Comment remonter le pH de piscine ?

Un pH de piscine qui descend doit être rééquilibré au plus vite. En effet, un pH trop bas peut avoir des conséquences néfastes, et cela, sur plusieurs plans. Premièrement, l’eau de votre piscine va perdre en qualité. Elle va devenir inconfortable pour les baigneurs, irritant leur peau et leurs yeux, et elle peut abîmer les maillots de bain. Ensuite, elle peut endommager le matériel de votre piscine, car elle devient alors corrosive. Le revêtement et le carrelage peuvent en prendre un coup, mais aussi les accessoires, notamment le système de filtration. De plus, l’eau va devenir un terrain plus propice au développement d’algues, ce qui peut changer son aspect et sa couleur et vous empêcher de vous baigner ! Pour finir, un pH trop bas peut annuler l’effet de certains produits.

Comment remonter le pH de sa piscine ? Plusieurs solutions existent. Vous pouvez ajouter à votre eau un produit adapté : le pH + ou carbonate de soude. Ce produit existe sous forme de granulés, de poudre ou de liquide et permet de rééquilibrer la valeur du pH de votre eau. Attendez ensuite environ quatre heures que le produit se dissolve complètement. Faites alors un test pour vérifier que le pH est bien compris entre 7,2 et 7,4 : autrement, vous pouvez en administrer de nouveau à votre bassin. Nous vous conseillons d’attendre une demi-journée avant de retourner dans l’eau.

Autre alternative moins contraignante, le régulateur automatique de pH s’occupe d’équilibrer constamment le pH de votre eau. Il mesure celui-ci et l’ajuste si nécessaire, sans que vous n’ayez à intervenir. S’il demande un certain investissement de départ – comptez environ 300 euros, il vous permet d’éviter bien des inconvénients.

Conclusion

Si vous constatez que l’eau de votre piscine tend constamment à devenir acide, il faut chercher les causes pour pouvoir agir directement dessus. Menez votre enquête en analysant les facteurs, cités dans le paragraphe plus haut, qui peuvent entraîner l’acidification de votre eau.


Faire appel à un professionnel

Confier l’entretien de votre piscine à un professionnel a un coût estimé 1 800 € par an. Un investissement que vous pouvez facilement financer en louant votre bassin. Les propriétaires qui louent leur piscine avec Swimmy.fr gagnent jusqu’à 5 800 € par saison.


Sur le même sujet :