Analyser et traiter son eau

Traitement de piscine sans chlore : quelles sont les alternatives ?

Bien que le chlore soit le traitement le plus couramment utilisé, réputé pour son efficacité et son prix attractif, vous avez bien des raisons de vouloir trouver une alternative. Mais comment s’y retrouver parmi les différents désinfectants du marché ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Pourquoi choisir un traitement de piscine sans chlore ?

Le chlore est de toute évidence le leader du marché. C’est un puissant désinfectant qui a l’avantage d’être simple à utiliser et pas cher. Cependant, de plus en plus de données nous font s’interroger sur les effets néfastes du chlore. Les plus répandus, vous les connaissez bien : forte odeur, irritation des yeux et de la peau, voire allergie au chlore. Ce sont peut-être ces raisons qui vous motivent à choisir un traitement plus respectueux de votre santé, mais aussi de votre environnement. Par ailleurs, certaines études font le lien entre un contact régulier avec le chlore et le développement de maladies pulmonaires, d’allergies au pollen ou aux acariens ou bien l’apparition d’asthme ! Pour les enfants en bas âge, ces effets pourraient être aggravés.

En revanche, il est nécessaire de préciser qu’une piscine traitée au chlore correctement dosé ne devrait pas causer de problèmes. Ce sont surtout les piscines publiques qui comportent des dangers, car elles sont souvent surdosées et voient passer beaucoup de baigneurs. Leur sueur, voir l’urine des enfants, entraîne la formation de chloramine qui est la molécule responsable des effets nocifs du chlore.

En bref, il peut être préférable d’éviter le chlore dans les cas suivants :

  • vous êtes allergique au chlore ;
  • vous souffrez d’asthme ;
  • vous avez des enfants en bas âge.

Les alternatives au traitement de piscine au chlore

Heureusement, plusieurs alternatives existent pour ceux qui ne veulent pas utiliser le chlore pour traiter l’eau de leur piscine.

Le brome : De la même famille que le chlore, mais plus sain

Le brome appartient à la même famille que le chlore : les halogènes. Il est cependant beaucoup plus sain que son cousin, puisqu’il ne présente aucune agressivité pour les yeux, la peau et les muqueuses des baigneurs. Par ailleurs, il est totalement inodore. Il est beaucoup moins sensible aux UV et à la chaleur (et est donc souvent utilisé dans les spas) et ne nécessite donc pas de stabilisant. De plus, contrairement à la majorité des désinfectants, il varie peu en fonction du pH : il est encore efficace à 80 % lorsque le pH est à 8. Le seul inconvénient du brome ? Son prix. Il est en général 20 % à 40 % plus cher que le chlore.

L’oxygène actif : La meilleure alternative d’un point de vue santé et environnemental

Le champion des produits désinfectants pour votre santé et pour l’environnement, c’est l’oxygène actif. C’est le plus efficace en traitement choc lorsque l’eau de votre piscine est très polluée (notamment en cas de proliférations d’algues). Attention cependant, il demande un investissement de départ très important et nécessite un traitement complémentaire dans les piscines de plus de 40 mètres cubes. Il est de plus plutôt instable puisqu’il présente une grande sensibilité aux variations de pH et de température.

Pour une eau douce et saine : L’électrolyse au sel

Enfin, l’électrolyse au sel est également idéale pour se baigner dans une eau douce et saine. Ce traitement de piscine présente l’avantage d’être très simple à utiliser une fois le système mis en place, et vous n’aurez plus qu’à stocker le sel, ce qui ne présente aucun risque en termes de sécurité. Enfin, il n’est pas dangereux pour l’environnement ! En revanche, le traitement au sel peut abîmer vos accessoires et a tendance à augmenter le pH de votre eau.
Entre l’électrolyseur et le régulateur de pH, l’investissement de départ est assez important.

Conclusion

Vous connaissez maintenant, trois alternatives efficace pour remplacer le chlore : Le brome, l’oxygène actif, et l’électrolyse au seul, qui présentent toutes des avantages par rapport au chlore, mais aussi quelques inconvénients.
Ils sont meilleurs pour votre santé et pour l’environnement, que le chlore, néanmoins, ils sont plus chers.
À vous de faire le choix qui vous convient, pour vous baigner dans les meilleures conditions!

Faire appel à un professionnel

Confier l’entretien de votre piscine à un professionnel a un coût estimé 1 800 € par an. Un investissement que vous pouvez facilement financer en louant votre bassin. Les propriétaires qui louent leur piscine avec Swimmy.fr gagnent jusqu’à 5 800 € par saison.

Sur le même sujet :