Chers propriétaires, vous êtes très nombreux à nous demander quelle conduite adopter en cette période de grande incertitude : le coronavirus se transmet-il dans une piscine? pouvons nous accueillir des locataires ? Si oui, comment ? Quel est le risque de propagation du virus dans ma piscine ?

Nous prenons le temps dans cet article de vous partager ce que nous comprenons de la propagation du coronavirus dans l’eau.

Très bonne lecture.

En synthèse :

Le virus ne semble pas pouvoir survivre dans une eau bien traitée au chlore (nota : le sel contient du chlore)

Il peut en revanche toujours être transmis via des contacts humains directs, ou via des surfaces intermédiaires : les mesures d’hygiènes (douche pour les locataires avant de se baigner) sont plus que jamais nécessaires, les mesures barrières toujours valables, et les mesures sanitaires (désinfection des surfaces) très importantes

La première chose à avoir en tête sur ce sujet, c’est que l’on sait aujourd’hui relativement peu de choses sur la survie et la propagation du coronavirus dans l’eau. D’ailleurs, les premières études et articles de presse sur le sujet ont tardé à sortir, nous laissant assez peu de choses à vous communiquer…Nous avons cependant relevé quelques sources distinctes et cohérentes, qui nous permettent de vous partager ces observations. 

#1 / Notre meilleur allié, c’est le chlore

Le chlore est l'ennemi public numéro 1 du coronavirus !

En matière de piscine, notre meilleur allié face au Coronavirus, c’est le chlore (présent aussi bien dans les piscines traitées au chlore que dans celles traitées au sel). Il n’existe effectivement à notre connaissance pas de bactérie pouvant survivre dans une eau affichant un taux de chlore de 1mg/L.

Première observation : continuez de traiter vos piscines, une eau de qualité est une excellente barrière contre le Coronavirus

#2 / La douche, ce n’est pas une option

Pour éviter toute transmission du coronavirus en allant dans le bassin de la piscine, mieux vaut insister sur la douche !

Si le virus ne peut survivre et se répandre de lui-même dans le bassin (si l’eau est bien traitée), il faut toutefois rester vigilant : le coronavirus pourrait être transmis par absorption involontaire de matière fécale ou de résidus d’urine (désolé pour ce passage très prosaïque). Pour être très concrets : si l’un de vos locataires bois la tasse juste à côté d’une personne malade qui vient de se moucher dans l’eau (🤮) il y a fort à parier qu’il contractera le virus.

Nous citons ici les mots de la Société française d’Hygiène Hospitalière : 

Les virus ne peuvent pas se répliquer en dehors des tissus de leur hôte et ne peuvent pas se multiplier dans l’environnement. Par conséquent, la présence de virus dans une piscine est le résultat d’une contamination directe par les baigneurs, qui peuvent excréter des virus par des rejets fécaux non intentionnels ou par la libération de fluides corporels tels que la salive, le mucus ou les vomissures

Société française d’Hygiène Hospitalière

Deuxième observation : la propreté de vos locataires est un point clé à faire respecter >>> la douche devient obligatoire avant de se baigner.

#3 / Respectons les distances, et nettoyons

En dehors du bassin, les risques sont les mêmes que dans la vie courante. Nous reprenons ici les mots du professeur Gantzer « le risque majeur des piscines, c’est le non-respect de la distanciation des personnes » (article 20mn). 

Troisième observation : vous et vos locataires devez respecter les mesures barrières. Il convient également de nettoyer (au chlore par exemple, c’est à dire avec de la javel) après chaque location toutes les surfaces avec lesquelles les locataires pourraient être en contact. Nous vous encourageons à mettre un peu moins de mobilier à disposition de vos locataires, justement pour limiter ces opérations de nettoyage. 

Ces mesures de distanciation sociales sont extrêmement importantes pour éviter le risque de transmission du virus depuis les locataires vers les propriétaires, ou inversement. En revanche, au sein du groupe des locataires se baignant dans votre piscine, il s’agit ici d’une question de responsabilité : si ce groupe estime avoir bien respecté toutes les mesures de confinement et qu’il n’a pas de raisons objectives de penser être aujourd’hui porteur du virus, il en va de leur responsabilité de s’appliquer à eux-même ces mesures de distanciation dans le bassin, ou non.


Munis de ces précautions, vous pouvez accueillir sereinement vos locataires. Si vous avez d’autres recommandations en tête sur le sujet, ou des observations / questions à nous partager, n’hésitez pas à nous contacter ([email protected]) : votre avis nous intéresse. Sur ce sujet particulièrement sensible, le partage de toute élément de connaissance est le bienvenu.

Ci dessous les principales sources utilisées pour construire ces observations (cliquez sur chaque élément pour accéder à l’article / la note correspondante)

What's your reaction?
Show CommentsClose Comments

Leave a comment